Mobil-Home

A l'heure où la place de la nature est largement interrogée, en cette époque charnière provoquée par bon nombre de bouleversements environnementaux, Mobil-Home se pose là, tel un miroir renvoyant l'absurdité de la situation à ses propres sujets. Cette installation un brin absurde aborder avec humour et décalage le sujet de la mobilité et de la nature.

Réfléchir face à l'absurdité...

Ce  cyclope monumental nous semble ici bien curieux de ce que nous sommes et de notre propre devenir. Cette forme de refuge-mobile, capable de franchir les frontières d'un seul pas serait en mesure de migrer rapidement sous des auspices qui lui semblent plus favorables. S'adaptant à de nouveaux milieux, à la rencontre d'autres espèces riches de leurs bagages culturels, il aurait tout à gagner à jouer de sa mobilité.

Paradoxe de l'histoire, nous, petits êtres statiques, sommes aujourd'hui inaptes à une adaptation rapide à ces changements que nous avons nous-mêmes provoqués.

Cette chimère présente-t-elle une réelle utilité ? Doit-on se poser la question de sa présence, de son impact dans l'espace public ?

Ni persuasion ou répulsion, l'objectif premier de cette démarche artistique est bien d'inciter à la discussion, provoquer l'échange, dialoguer avec son interlocuteur.

 

Plus d'infos...

Jérémie Rigaudeau, collectif cellule B

Artiste plasticien

France

 

Lire aussi...

 
 

Date de dernière mise à jour : 24/09/2019