Biocontrôle, des méthodes pour jardiner au naturel

La Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) organise le 12 mars à Toulouse, une journée de conférences autour du biocontrôle et des méthodes pour jardiner au naturel. Cette journée a pour objectif de diffuser les méthodes de protection des végétaux qui font appel à des mécanismes naturels et respectueux de l’environnement.

Jardin France (FR) SNHF Conférence Mars

INP-ENSAT Toulouse Avenue de l’Agrobiopole, 31326 Castanet-Tolosan France

En Europe, la directive 2009/128/CE rend obligatoire le développement de la protection intégrée des cultures qui privilégie les méthodes préventives aux traitements utilisant des produits phytosanitaires de synthèse. Les techniques de biocontrôle, basées sur l’utilisation des agents vivants ou issus du vivant, s’inscrivent dans cette stratégie.

Respecter les principes de la protection intégrée des cultures et employer des moyens de biocontrôle implique :

de connaître et d’observer son jardin afin de privilégier l’activité des auxiliaires généralistes, de certains oiseaux, de microorganismes, qui sont des moyens de défense gratuits, 

de considérer le jardin comme un écosystème, dans lequel la mise en œuvre des agents de lutte vivants (les macro-organismes et micro-organismes) ou issus du vivant (médiateurs chimiques et substances naturelles), permet d’éviter ou de réparer des dégâts indésirables.

Cette conférence s’adresse aussi bien aux jardiniers amateurs, aux professionnels du végétal, qu’aux associations et aux étudiants en horticulture.

La Société Nationale d’Horticulture de France (SNHF) a pour objectif de diffuser les connaissances et savoir-faire horticoles. Ses activités diversifiées (colloques, conférences, visites, voyages, concours, publications...) répondent à une triple mission : échanger, promouvoir et préserver.

La SNHF s’adresse aux jardiniers amateurs, aux professionnels, aux sociétés d’horticulture, aux écoles et aux collectivités.

La loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit que les jardiniers amateurs ne pourront plus utiliser de pesticides chimiques à partir de l'année 2019.

Le projet Jardiner Autrement animé par la SNHF a pour objectif d’informer, sensibiliser et aider les 17 millions de jardiniers amateurs à s’y préparer pour jardiner sans pesticide.